Bonsaï : tout ce que vous devez savoir pour acheter le vôtre

L’art de faire un bonsaï vient de Chine à l’origine, c’est cependant au Japon que celui-ci s’est le plus développé, ce qui pousse les gens à le qualifier d’art ancestral japonais. Aujourd’hui, cette pratique s’est largement répandue dans le monde entier.

Tout le monde peut aujourd’hui s’adonner au plaisir de cultiver, d’entretenir, de créer un bonsaï selon ses envies. Rappelons que le bonsaï est un arbre cultivé en pot que l’on oblige à rester tout petit tout au long de sa vie en utilisant des techniques pour ligaturer les branches, tailler les bourgeons et les racines. Un bonsaï demande ainsi des soins particuliers tout au long de l’année ; c’est sans doute pour cela qu’on dit que c’est une œuvre d’art. Je vous propose donc aujourd’hui de faire un tour d’horizon sur tout ce qu’il y a à savoir sur le bonsaï pour pouvoir le choisir plus facilement.

bonsai

Les différentes sortes de bonsaïs

               Dans le choix d’un bonsaï, il est indispensable de savoir avant toute chose qu’il existe différentes sortes de bonsaïs. Cette différence se situe, non pas au niveau de la variété d’arbres utilisée pour faire le bonsaï, mais bien sur la taille de ce dernier.

               Beaucoup d’entre nous pensent en effet que quand il est question de bonsaïs, c’est toujours ce petit arbre d’à peine 15 cm de l’on que l’on peut poser dans la maison, mais aussi dans le jardin, comme on le souhaite.

               Il existe ainsi trois sortes de bonsaïs : la première est le bonsaï de petite taille qui est aussi appelée mini-bonsaï. Cette dernière doit faire entre les 5 et 15 cm pour entrer dans cette catégorie. On les appelle Mame ou Shôshin

               Il y a ensuite les bonsaïs de taille moyenne qui font généralement entre 15cm et 60cm. Cette sorte de bonsaï, je les rencontre surtout dans les jardins la plupart du temps, jamais à l’intérieur des maisons. On l’appelle les Komono ou Kotate-Moshi.

               Enfin, il y a les grands bonsaïs, des plantes qui font entre 60cm et 1,20m, de la même taille qu’un arbuste. Vous devinez donc à quel point cette sorte de bonsaï peut être grande. Ces bonsaïs sont ainsi appelés les Ômono.

Les différentes espèces de bonsaï

               En ce qui concerne les différentes espèces de bonsaïs, il est intéressant de savoir que tous les arbres, même les plantes comme la vigne, peuvent être transformés en bonsaïs, du moment que vous savez vous y prendre avec les soins à prodiguer.

               D’une manière plus générale, il existe deux familles de bonsaïs, les espèces tropicales et les espèces rustiques. A savoir que les espèces tropicales ont besoin d’être gardées à une température de plus de 15° au cours de l’année et que les espèces rustiques ont besoin d’une période de repos à 5°C chaque hiver.

Comment choisir une variété d’arbres en particulier ? Le choix est à vous, mais je tiens à préciser que les conifères sont des variétés qui nécessitent une taille assez sophistiquée nécessitant une certaine technique et beaucoup de précautions. Les feuillus pour leur part sont des arbres qui doivent se travailler sur plusieurs années, mais qui sont cependant plus accessibles aux débutants.

Choisissez ainsi entre de nombreuses variétés d’arbres dont le genévrier, l’érable rouge, l’arbousier, le cyprès, l’épicéa, le cerisier du Japon, le bambou sacré ou encore le ficus et bien d’autres.

bonsai-2

Comment choisir correctement un bonsaï

               Pour choisir un bonsaï, je vous conseillerais avant tout de bien déterminer vos dispositions. Choisissez un bonsaï de 5 ans environ, si vous souhaitez avoir un arbre déjà bien bâti et que vous n’aurez pas besoin de peaufiner encore des années pour lui faire atteindre sa forme définitive. Si vous souhaitez créer un bonsaï, optez pour une plante de deux ans maxi.

               A l’achat d’un bonsaï dans un magasin, je vous recommande de vérifier si ce dernier est en bonne santé. Pour ce faire, je vous conseille de vérifier si les racines sont bien attachées. Assurez-vous qu’il n’y a pas non plus de cicatrices sur le tronc de votre bonsaï, que les branches sont correctement réparties et que les feuilles sont en bon état.

Les entretiens à faire sur un bonsaï

               Bien évidemment, une fois que vous aurez votre bonsaï à la maison, vous aurez quelques entretiens à faire pour que ce dernier reste en bonne forme. Votre bonsaï a besoin d’eau et de soleil pour grandir, sortez-le dans la journée où choisissez une place qui le mette au soleil.

               Attention, les bonsaïs sont sensibles aux variations de températures, aussi faites attention à leur procurer le meilleur environnement possible. Le pot de votre bonsaï doit aussi être retourné le plus souvent possible pour que sa croissance soit uniforme.

               Enfin, je vous recommande aussi d’ajouter de l’engrais deux fois par an au pot de votre bonsaï, au printemps et en automne en humidifiant la terre avant de faire l’ajout.

Comments
  1. 1 année ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *