Tout savoir sur l’histoire de la blockchain

Si la technologie de la blockchain ne vous dit pas grand-chose, sachez cependant qu’elle est couramment employée par de nombreuses entreprises à l’heure actuelle, et qu’elle contribue même à renverser les rapports économiques en faveur d’une plus grande solidarité. Son « avatar » le plus connu est sans aucun doute le Bitcoin, cette monnaie numérique indépendante par définition des traditionnels réseaux bancaires. Ses atouts sont nombreux : un environnement décentralisé, des transactions financières pleinement sécurisées ainsi qu’une invitation à une plus grande responsabilité de chacun des acteurs de la chaîne. Les quelques lignes ci-dessous nous permettront d’évoquer l’émergence des monnaies virtuelles, et des applications nouvelles de la blockchain.

blockchain

L’émergence des monnaies privées et décentralisées

L’idée-même d’une monnaie décentralisée, évoluant en dehors de la tutelle de l’état, remonte à loin bien avant l’émergence des transactions numériques. En réalité, s’il fallait être tout à fait complet sur la question, il faudrait relater les propositions émises par l’économiste autrichien Friedrich August von Hayek qui, dès 1976, propose la création d’une monnaie privée. Soumise dès lors à la loi du marché et au principe de libre-concurrence, celle-ci s’imposerait naturellement face aux monnaies étatiques traditionnelles.

C’est grâce à la technologie de la blockchain que la monnaie numérique a pu faire son apparition, mais ce n’est que très récemment qu’il a été possible de la rendre opérationnelle sur le plan technique – le terme-même de monnaie virtuelle ayant vraisemblablement été inventé autour de 2009, en même temps que l’émergence de la monnaie numérique et des jeux sociaux. Dans le même temps, entre 2008 et 2015, on a pu observer une véritable explosion de la monnaie électronique en circulation, la quantité ayant été multipliée par 6.

Ainsi, les crypto-monnaies peuvent être définies comme une valeur économique émise de pair à pair (peer to peer), de manière totalement décentralisée et sans avoir recours à une banque centrale, comme ce peut être le cas avec la véritable monnaie. La décentralisation est ainsi rendue possible par l’emploi d’un réseau informatique qui utilise les principes de la cryptographie. La monnaie numérique associe chaque utilisateur aux processus d’émission et de règlement d’une transaction.

La popularité de la monnaie virtuelle n’a pas cessé de croître ces dernières années – qui n’a jamais entendu parler du Bitcoin, cette monnaie numérique échangée sans l’influence des gouvernements ou des institutions financières ? A l’heure actuelle, la plupart des analystes et des observateurs estiment que ce type de blockchain pourrait faire émerger de profondes transformations dans des secteurs clés comme l’économie et les transactions financières, la santé, les transports et même la protection de l’environnement. On estime même que le Bitcoin est l’une des inventions les plus importantes depuis l’Internet.

La naissance de la crypto-monnaie

Si les préoccupations autour d’une monnaie virtuelle semblent dater du milieu des années 1990, on estime l’apparition de celle-ci à l’aube des années 2000. C’est précisément à cette époque que les premiers paiements et achats en ligne ont commencé à se développer – et donc la promesse d’échanges cryptés via une technologie blockchain. Mais le concept-même de monnaie numérique n’a commencé à faire surface qu’en 2008. C’est alors que Satoshi Sakamoto expose le principe de fonctionnement du célèbre Bitcoin qui a contribué à lancer l’idée auprès des marchés et services financiers. Ceux-ci se sont montrés particulièrement intéressés par le caractère dynamique de la monnaie, les prix étant généralement établis en fonction de l’offre et de la demande, avec des négociations possibles sur de nombreux marchés.

Les investisseurs voient ainsi en cette nouvelle méthode de collecte de fonds de nouvelles possibilités d’investir et de contribuer à des projets auxquels ils croient. Il faut dire que les taux de rendement de certaines crypto-monnaies sont tout simplement attractifs. Ainsi en 2018, on a pu observer une augmentation d’environ 1500% pour la valeur Bitcoin.

Ethereum, l’autre grand concurrent lancé en 2015, a connu une explosion significative à plus de 10 000%.
Dès lors se pose la question de la meilleure crypto-monnaie sur laquelle investir à l’heure actuelle. A priori, il n’existe aucune alternative plus sécurisée qu’une autre pour le moment, mais le meilleur moyen de se couvrir reste encore de placer sur plusieurs crypto monnaies. Ceci afin d’augmenter les chances d’être partie prenante dans l’évolution favorable d’une monnaie en particulier. A l’heure actuelle, on peut toutefois compter sur quelques valeurs sûres, comme le Bitcoin bien sûr, mais aussi Ethereum, Litecoin, Ripple et Dash.

bitcoin

Les nouvelles applications de la blockchain

L’efficacité du modèle économique de la monnaie virtuelle tient donc de la performance initiale du système de blockchain – dont les origines historiques remontent à loin, bien avant l’apparition-même du Bitcoin. Cependant, avec l’émergence de l’Internet commercial, la blockchain demeure un temps liée à la monnaie numérique, et contrainte de service uniquement les plateformes pour le déploiement des monnaies virtuelles. Une situation sur laquelle souhaite travailler un jeune informaticien de 19 ans, Vitalik Buterin : la blockchain alternative Ethereum devait naître de cette initiative dès 2015 avec la promesse de déployer un modèle algorithmique différent. Par exemple, Ethereum plus souples dans son utilisation avec ses différents utilisateurs, et permet le déploiement de contrats intelligents.

Vous le constatez à travers ces quelques lignes, la monnaie virtuelle, qui s’appuie en grande partie sur le modèle participatif de la blockchain, permet de résoudre un nombre incalculable de problèmes financiers à l’échelle de la planète. En effet, la monnaie virtuelle est « globale », ce qui fait que les utilisateurs peuvent envoyer de l’argent dans de nombreux pays, et ce de manière instantanée. Grâce à la blockchain, l’échange de monnaie virtuelle se fait en toute sécurité, dans une optique de traçabilité totale de toutes les informations que vous envoyez. Si le sujet de la technologie blockchain vous intéresse vous pouvez suivre des conférences et des formations lors du salon Blockchain Paris.